Nos actualités



La mission ponte des coraux 2018 bat son plein


ébut septembre les équipes de Coraïbes ont collecté en mer des gamètes de coraux sur l'espèce Colpophyllia Natans. Une première puisque aucune équipe scientifique n'avait encore collecté et mis en élevage les gamètes de cette espèce. 14 plongeurs étaient mobilisés dans le cadre de cette campagne qui a permis également d'observer les pontes de l'espèce Orbicella annularis.

Après la collecte les gamétes ont été mises en élevage au laboratoire de l'Aquarium où elles continuent leur croissance avec d'être relâchées en mer.

Cette mission s'inscrit dans le cadre du projet Càyoli porté par le Grand Port Maritime de la Guadeloupe et la CDC Biodiversité.

Programme Zoé 3, objectif repeupler les lagons


Depuis 5 ans, Coraïbes et ses partenaires (Aquarium de la Guadeloupe et IGREC Mer) travaillent sur le projet Zoé. Son objectif : collecter des post-larves de poissons, les élever en laboratoire puis effectuer des relâchers en mer tous les 3 mois. Coraïbes est ainsi la première société des Antilles à relâcher tous les mois de jeunes poissons pour relancer la biodiversité marine.

Les herbiers à Thalassia sous haute surveillance


Dans le cadre du projet Càyoli, les suivis de floraison des herbiers ont débuté ce lundi 26 février.

L'objectif de ce programme est de suivre l'état de santé des herbiers mais aussi de déterminer la période de floraison des Thalassias testudinum de manière à pouvoir collecter des fruits à maturité. Ces fruits seront ensuite mis en culture dans le cadre d'un programme des restauration des herbiers sous-marins.

A ce jour, Coraïbes a mis en place un réseau de sentinelles afin de recenser à l’échelle de la Guadeloupe les floraisons des herbiers. Si vous êtes régulièrement sous l’eau avec un masque et un tuba ou en plongée bouteilles, vous pouvez vous impliquer et envoyer vos observations par mail à camille.coraibes@gmail.com.

40 palétuviers transplantés à Jarry


Dans le cadre du projet Càyoli porté par le Grand Port Maritime de Guadeloupe et la CDC Biodiversité, un programme de restauration des mangroves est en cours.
Jeudi 22 février, les équipes de Coraïbes ont transplanté 40 palétuviers, jusqu'alors en culture dans la pépinière Càyoli, sur la zone de la pointe de Jarry. L'objectif de cette transplantation est de restaurer une zone dégradée et de lutter contre l'érosion littorale.

Une nouvelle pépinière de palétuviers sur la marina de Gosier


Grâce à un partenariat avec la Marina du Gosier, une nouvelle pépinière de palétuviers a vu le jour.
350 palétuviers rouges y sont désormais en culture et entretenus chaque jour par les équipes de Coraïbes. D’ici quelques mois, ils seront transplantés sur des zones de mangrove dégradées afin de préserver les côtes contre l’érosion littorale.

Les nouvelles recrues de Coraïbes !


Camille Munoz et Audrey Patucca viennent étoffer les rangs de l'équipe de Coraïbes.

Camille Munoz

Ingénieure diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Mines d’Albi et titulaire d’un Master II en biologie et écologie marine tropicale (UAG), elle est en charge du développement, de la mise en œuvre de projets de restauration marine, et de leur concrétisation en milieu naturel.

Audrey Patucca

Titulaire d’un Master 2 d’océanographie côtière et plongeuse professionnelle, elle a rejoint l’équipe en mars. Elle participe à toutes les missions de terrain et sous-marines et réalise les études bibliographiques.

Un nouveau programme pour repeupler les lagons


Face à la dégradation de la ressource piscicole en Guadeloupe, Coraïbes et Igrec Mer relancent un programme de capture et d’élevage de post-larves de poissons intitulé ZOE 3.

De 2013 à 2015, les programmes ZOE 1 et ZOE 2 avaient déjà permis de capturer 42 900 post-larves de poissons, réparties dans 36 familles et 76 espèces. Aujourd’hui, le programme a redémarré mais il sera davantage axé sur les relâchers en mer et le développement d’une filière piscicole.
Dans un premier temps, les post-larves seront capturées par une équipe de pêcheurs de Vieux-Bourg qui utilisera pour l’occasion de nouveaux pièges lumineux. Les post-larves seront ensuite conduites dans le laboratoire d’IGREC Mer à l’Aquarium. Elles y resteront en élevage entre 2 et 4 mois, selon les espèces. Durant cette phase, elles seront identifiées, triées et nourries afin de poursuivre leur croissance en milieu protégé. Une fois qu’elles auront atteint une taille leur permettant de mieux se défendre face aux prédateurs, la majorité des larves seront remises en mer. Dans ce programme ZOE 3, les relâchers en mer se feront en deux temps. Les poissons bénéficieront d’abord d’une phase d’acclimatation en étant placés dans une structure protectrice immergée durant 48h. Ensuite seulement, ils recouvreront leur liberté et seront relâchés en pleine mer.
Certains poissons ne seront pas relâchés, ils prendront la destination de la Martinique où ils rejoindront le laboratoire de l’IFREMER. Une convention vient en effet d’être signée dans le cadre d’une étude dont l’objectif est d’évaluer le potentiel d’élevage de certaines espèces de poissons adaptées à la consommation locale.
Cette étude permettra également de poser les contours de la maîtrise de leur cycle d’élevage en vue de développer une filière piscicole locale.

Les herbiers sous-marins sont en fleurs !


L’équipe de Coraïbes assure depuis janvier le suivi de la floraison des herbiers sous-marins dans le cadre du projet Càyoli du Grand Port Maritime de la Guadeloupe et de la CDCB. Depuis le 26 avril, les Thalassia testudinum sont en fleurs et une collecte de graines devrait donc être possible d’ici deux mois. Car la seconde étape du projet consiste à cultiver ces graines pour ensuite réimplanter dans les lagons de jeunes plants de Thalassia sur des sites dégradés.

Des palétuviers en pleine forme


Toujours dans le cadre du projet Càyoli du Grand Port Maritime de la Guadeloupe et de la CDCB, une pépinière de palétuviers est en train de voir le jour. Plus de 300 jeunes palétuviers rouges (rhizophora mangle) sont en culture dans la zone technique de l’Aquarium et intégreront la première pépinière de Guadeloupe d’ici quelques semaines.

Près de 1000 boutures de coraux en culture


Coraïbes gère la première pépinière de coraux des Antilles françaises et dispose à ce jour de près de 1000 boutures de coraux corne d’élan et de coraux corne de cerf. Une fois leur croissance en pépinière achevée, ces boutures seront réimplantées en mer avec comme objectif de restaurer les récifs dégradés. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec le Grand Port Maritime de la Guadeloupe et de la CDCB.